The Black Lion Theory, Rugissements Electro Rock

En suivant la théorie du Lion Noir, vous apprivoiserez le hasard, maintiendrez le cap et explorerez des chemins de traverses irraisonnés. Laissez vous guider vers de nouveaux horizons avec force, courage, réflexion et espoir… tel est votre Lion Noir.

Sur des beats Jungle ou sur des mantras hindous, The Black Lion Theory explore en Rugissements Electro Rock une philosophie mêlant le combat à la sagesse.

Le nouveau cri d’Emily
Après avoir chanté avec Slug Face, Westing House ou BOTH, mené en parallèle le duo rock jeune public Echo Lali, Emily Black personnifie The Black Lion Theory dans son premier projet solo. Inspirée par Bjork autant que par Nina Hagen, elle compose et arrange un univers tribal en distorsion pour des textes en suspensions…
En chacun de nous se cache un Lion Noir.

Nouvelle signature du label Un Poisson dans l’Désert,
suivez les traces du Lion Noir

Création : Les Portes du Temps, spectacle déambulatoire

Les Portes du Temps
Balade onirique et poétique au cœur du patrimoine
Entrez dans la légende !

Passez la porte et plongez dans une ambiance intemporelle au cœur d’un patrimoine fortifié ou urbain, entre arbres colorés, lucioles et lanternes magiques, à la rencontre de chevaux fantastiques, de personnages oniriques…
Une promenade dans l’univers symphonique des légendes mêlant métamorphoses et projections vidéo avant une envolée lumineuse sur des murs.
Dans ce spectacle conté sans parole, pas de feu, de déambulation rapide, mais des éclairages doux à base de leds, un rythme lent permettant à chacun de suivre l’histoire ou de vivre la sienne.
Rencontre où l’imaginaire est en liberté.

Une création Un Poisson dans l’Désert en collaboration avec la Compagnie des Quidams
Disponible 2015 en 3 versions de 10 à 25 personnages/unités mobiles

Contact :
mel : info(arobase)updd.com
tel : +33 (0) 614 280 770
facebook

Quand je t’écris : extrait #4standby de Thierry Cordier

Après L’amour nous ruine et le slove La Boom, découvrez Quand je t’écris, balade érotico-romantique de l’EP #4standby de Thierry Cordier.

Acoustique, enlevé voire joyeux, ce titre contraste avec l’univers torturé auquel l’artiste nous a habitué depuis son premier album. Simple et efficace, une déclaration en images chaudes portée par un texte emprunt d’une poésie aux saveurs d’érotisme. « Quand je t’écris, je t’imagine dans mon lit… l’amour entre nous deux passe par des mots fiévreux… comme nos deux corps qui se ripostent »

Lire la chronique de LTC
Suivre Thierry Cordier sur facebook

La Boom, le slow de l’été décalé de Thierry Cordier

Souvenirs, souvenirs…
Je me souviendrai de ma première surprise partie… jusque là tout va bien, on se dit qu’on se trouve en présence d’une chanson fin des années soixante, ambiance Procol Harum sur un léger fond d’orgue hammond et de guitares scintillantes chaloupées de « woowap » repris en choeurs.

Toi, couchée sur la table entre deux hommes, c’est lamentable (est-ce l’amant table ?)…Trois verres de gin, un d’malibu, et la soirée n’en est qu’au début… Si l’on n’y prêtait pas attention de suite, l’enchaînement suivant devrait nous confirmer que nous plongeons bien dans une autre dimension. Devant mes yeux boursouflés par un premier joint détourné, toi, couchée dans la paille, entre deux vaches c’était semblable… la tête me tourne, je crois que j’ai trop bu, et la soirée n’en est qu’au début…Je me souviendrai… ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouaiiiiiiiis.

Puis, c’est l’invitation à danser, un duo qui pourrait nous évoquer la cuisante drague du couple Daumier-Bedos. Tu entres dans la danse, c’est la nuit qui s’agence…

Extrait de #4standby, le dernier EP de Thierry Cordier, La Boom est une joke song, un slow de l’été complètement décalé. Tu danses ?

#4standby de Thierry Cordier, la chronique de Luxuriant Mensuel

Le magazine culturel luxembourgeois chronique #4standby de Thierry Cordier dans sa page What Sound aux côtés de Philippe Katerine. Thierry Cordier comparé à Charlélie Couture après Sanseverino, Debout sur le Zinc en passant par un léger Lavilliers, Alain Bashung avec Tryo en fond de scène…

Artiste : Thierry Cordier (Fr)
Album : #4standby
Genre : Chanson

Thierry Cordier, le Charlélie Couture de la Grande Région, sort #4standby, EP au titre aussi énigmatique que l’auteur est doué pour faire remuer son auditoire. Ces quatre chansons flirtent avec une pop lumineuse voire enjouée, aux antipodes de ses précédentes sorties. Le plaisir de composer les mélodies de ce maxi, annonciateur d’un album en cours de préparation, est manifeste. Thierry chante la passion et les sentiments en se dévoilant discrètement, avec une retenue certaine. La rédaction vous invite prestement à écouter « L’Amour Nous Ruine » qui raconte la love story d’un couple de journalistes très proche de votre magazine favori !

#4standby : Thierry Cordier invité de Talents d’Ici sur RCF


Invité de David Meynard pour l’émission Talents d’Ici sur RCF Jérico Nancy, Thierry Cordier nous parle de son nouvel EP, #4standby, de sa collaboration avec Yann Klimezyk, de ses années parisiennes et de ses années radio. Thierry Cordier a été en effet pendant de nombreuses années très impliqué dans le monde de la radio associative en Lorraine.

Mais ici, il est surtout question chanson, influences avec trois extraits de cet EP : « L’amour nous ruine », sorte d’ode filmique sur l’investissement amoureux pour se construire un univers à deux et se prolonger, « Quand je técris », des lettres à l’amour acoustiques et « La Boom », joke song décalée sur fond de guitares surf.

Réalisation : Antoine Honorat

#4standby, le nouvel EP de Thierry Cordier

#4standby, comme 4 chansons pour attendre le prochain album de Thierry Cordier, en sortie numérique le 5 février.

Après 1./kri/, [mon interieur] et c’est le temps 2.0, #4standby apparaît comme une suite logique dans l’univers, parfois torturé, souvent imagé ou imaginatif, de Thierry Cordier.

Mais ces quatre titres ont quelque chose de beaucoup plus spontané. Enregistrés dans la foulée de C’est le temps 2.0 avec la complicité de Yann Klimezyk (ex My Pollux, My Dark Project), ils ont été joués intégralement live avec de vrais instruments, sans séquence, sans boites à rythme, avec un timing défini pour laisser place à la créativité naturelle.

S’ouvrant sur le somptueux  L’amour nous ruine qui nous plonge dés les premiers sons dans l’univers si particulier de l’artiste, #4standby aborde ensuite, avec le très acoustique Quand je t’écris, des terres plus simplement surprenantes. Un cajun, une basse acoustique, une guitalélé, une guitare, un tambourin, de quoi jouer dans le salon avec des amis… on est loin des synthés, séquenceurs et autres samplers, boite à jouets habituelle du créateur. Puis reviennent les cuivres du Magic Dub Skatalog All Star dans une contine des temps modernes  Sous les Cocotiers avant de se terminer par une « jokesong » décalée sur fonds de guitares surf : La Boom.

Ecouter #4standby

4 histoires plus que 4 chansons 😉

Production : UPDD/Equinox Productions
Réalisation : Yann Klimezyk à Mon Studio
Mixage : Ralph Popov à Equinox Studio
Mastering : Equinox Productions
Photo : JeanVier
Graphisme : Cogito Communication
Vidéo : Thomas Leclerc