C’est le temps, la nouvelle chanson de Thierry Cordier

Un nouveau titre de Thierry Cordier est toujours un évènement tant l’artiste est peu prolixe en la matière. Mais chacune de ses sorties sont des interrogations… sur quels chemins va-t-il nous transporter ? dans quelles ambiances allons nous plonger ?

Avec cette nouvelle version de C’est le temps, titre qui figurait sur son premier album, 1./kri/, Thierry Cordier aborde un univers que l’on ne lui soupçonnait pas vraiment… enjoué, chaleureux, chaloupé et cuivré. C’est pourtant l’essence même de cette chanson composée simplement pour guitare et voix comme un hymne sociétal d’un monde moderne et consommateur d’illusions.

Réalisé par Yann Klimezyk (ex My Pollux) et enregistré à Mon Studio (Nancy), C’est le temps est coloré des cuivres du Magic Dub Skatalog All Stars et du Flying Orchestar. Une production spontanée où l’on retrouve le phrasé si particulièrement chanté ou parlé de l’artiste avec les mots et les phrases ciselées d’un auteur à texte rare.

C’est le temps est à découvrir sur les principales plates formes de téléchargements, il est sorti en décembre et janvier en éditions spéciales sur support CD à 13 000 exemplaires.

Ecoute sur Deezer

Suivre Thierry Cordier sur Facebook

Nancy : La Flippe inaugure sa permanence

Le 28 septembre dernier, La Flippe, Fédération des Labels Indépendants et Producteurs Phonographiques de l’Est, inaugurait ses locaux à l’Autre Canal de Nancy, un évènement qui donnait lieu aux concerts de RecTom, Beat for sale et Jean Eliott Senior.

Cette inauguration regroupait les 20 labels de La Flippe, dont  Un Poisson dans l’Désert représenté par George Garage et Thierry Cordier, en présence de Laurent Hénard, adjoint à la culture de la ville de Nancy.

Retour en images.

C’est le temps, nouvelle version ?

Thierry Cordier préparerait-il une nouvelle version du titre phare de son premier album « C’est le temps » ?

Des contacts ont été pris avec des musiciens, réservation d’un studio, distribution d’un projet spécial, …

L’artiste avait déjà confié avoir l’envie d’une adaptation plus acoustique de cette chanson que nous ne manquons pas de vous faire partager dans sa version originale.

Comme d’habitude adaptée par Thierry Cordier… THC is on my way !

La récente sortie en salles du film Cloclo et l’engouement envers l’infatigable Claude François, nous permettent de reparler d’un titre presque confidentiel en toute fin du dernier album de Thierry Cordier, une adaptation du titre « Comme d’habitude » qui compte plus de 70 versions.

Bien plus qu’une reprise, l’adaptation de cette chanson mythique se mêle dans l’univers de Thierry Cordier pour se faire une place dans son intérieur.

Pourquoi le choix de ce titre ? Pourquoi une reprise dans [MON INTERIEUR] ?
Le terme adaptation serait plus exacte… je voulais me prêter à cet exercice dans ce nouvel album, adapter une chanson à mon univers et pouvoir la vivre de l’intérieur comme si je l’avais moi même composée. Je n’ai pas pour habitude de jouer les chansons des autres, je n’en connais que quelques unes d’ailleurs que je serais capable de jouer en m’accompagnant à la guitare. J’ai cherché du côté de Bashung, Charlélie ou Dutronc et le défi d’une énième version de Comme d’habitude est venu à moi. J’ai testé le titre avec un fichier midi puis commencé à travailler les arrangements, à personnaliser l’ambiance, mémoriser le texte… me l’approprier. L’idée de traiter la chanson en duo comme une histoire de couple s’est imposée rapidement dans l’adaptation. J’avais en tête un film noir et blanc, comme des photos de Doisneau, matins parisiens gris, col relevé.\r\nIl a fallu un certain temps pour obtenir les autorisations des proches de Claude François et des éditions Warner Chapell pour produire le titre et le voir figurer dans [MON INTERIEUR].

Fan de Cloclo ? Toute une histoire
Enfant, j’achetais ses 45 tours d’occasion dans un café quand la personne venait ré-approvisionner le juke box et je guettais ses apparitions avec ses danseuses en regardant le Hit Parade d’André Torrent sur RTL Télévision. A 9 ans, j’ai gagné un concours de chant en colonie en interprétant « le Lundi au Soleil » accompagné de cinq jeunes clodettes. Je me rappelle m’être versé une bouteille d’eau en coulisse sur la tête juste avant de monter sur scène pour simuler la sueur et retirer ma chemise pour la jeter dans le public !

Ecoutez l’adaptation